Photo : Justine Cohendet. Dans la photo : DJ Jacques Boone, Marine Rixhon, Léna Demnati, Andrea Niño Sarmiento et Noémie Dufour-Campeau.

Insomniaque

Léa Tremblay-Fong

Soutien à la création

Inspirés par les cultures du nightlife, des block parties, du passé et du présent de la rue Prince-Arthur, 8 artistes et leurs collaborateurs s’installent sur cette rue d’août à octobre 2016 pour créer un spectacle. Prenant le pouls de l’endroit en interagissant avec la diversité de personnes fréquentant cet espace, ils témoigneront de cette expérience immersive à travers une performance de danse, musique et vidéo.

Léa Tremblay-Fong

D’ascendance chinoise, je suis chorégraphe et interprète en danse contemporaine. De 2006 à 2011, j’ai complété un Honours Double Major in Dance and International Development Studies à l’Université York, à Toronto. En parallèle, j’ai dirigé plusieurs projets de création multidisciplinaires et interculturels à Toronto et en Israël/Palestine. Depuis l’hiver 2012, je poursuis mon travail artistique à Montréal, Beijing, Ramallah et Taipei, et développe une connection fructueuse avec différentes formes artistiques issues de la rue/hip-hop.

En collaboration avec plusieurs artistes et organismes, je gère, co-dirige, chorégraphie et danse dans différents projets de création interdisciplinaires, conçus pour et dans l’espace public, en interaction avec les populations. À travers des performances combinant la danse et d’autres disciplines, je souhaite provoquer des réflexions et discussions critiques en lien avec l’art et la société, à ce qui nous rassemble, ce qui nous éloigne. Depuis 2013 j’ai reçu plusieurs bourses de différents organismes culturels et conseils des arts.

Crédit photo: Guillaume Bazire