Barres représentant une icône de menu
Loupe représentant une icône de recherche
Lettre x représentant une icône de fermeture

©Épopée, Sheri Pranteau, Undisappeared [Sheri Pranteau, révélée], 2017

Épopée
Sheri Pranteau, révélée

Exposition

6 octobre 2018 - 6 janvier 2019
Musée d'art de Joliette



Vernissage
Samedi 6 octobre, 20148

 

Commissariat : Karine Boulanger

Vidéographe et le Musée d’art de Joliette présentent l’installation vidéo en triptyque du groupe Épopée.

L’installation Sheri Pranteau, Undisappeared [Sheri Pranteau, révélée] présente le récit de Sheri Pranteau, une femme d’origine crie et anishinaabe du Manitoba. Accusée d’homicide involontaire et de vol à main armée, elle a reçu une condamnation à perpétuité à Winnipeg en 1999. Aujourd’hui en libération conditionnelle, elle a participé en 2015 à un panel sur les femmes autochtones dans le système carcéral canadien, organisé par l’Université McGill au Moot Court, la réplique d’une cour de justice servant à la formation de futurs avocats. L’installation redonne la parole à Sheri Pranteau tout en soulignant la structure de pouvoir qui dicte le regard, inscrite dans l’architecture de la salle.

Installation
Cette installation vidéo sur écrans multiples est une reconstitution de cette expérience de la « Moot Court » où le regard est recentré sur la personne de Sheri Pranteau, tout en exposant la situation de pouvoir inscrite dans l’architecture même de l’amphithéâtre. Sheri est filmée en gros plan pour rendre toute sa puissance à sa parole souveraine. Les gradins sont vides, et cette absence de spectateurs retire au lieu son pouvoir de tribunal.

Le Groupe Épopée souhaite que les personnes qui verront l’installation puissent constater comment les pouvoirs en place dirigent et orientent notre regard, particulièrement en ce qui concerne les femmes autochtones. L’histoire de la représentation des personnes autochtones est passée de l’invisibilité au spectacle de la souffrance. Nous espérons que notre projet contribuera à exposer (et défaire) un procédé qui, sous le couvert de bonnes intentions, reconduit des dispositifs coloniaux.

 

Biographie
Épopée
est un groupe d’action en cinéma qui réalise ses projets de manière autonome. Le groupe Épopée a produit depuis 2005 plusieurs films en collaboration avec des travailleurs du sexe et des usagers de drogues du Quadrilatère à Montréal, puis avec des militants et des étudiants impliqués dans la grève étudiante de 2012 au Québec. Les films du groupe Épopée ont été présentés dans différents lieux et contextes, notamment, la galerie Dazibao (Montréal, CA, 2012), le Festival du nouveau cinéma (Montréal, CA, 2012), le festival de documentaires Visions du réel (Nyon, CH, 2013), Interference Archive (New York, US, 2013), la Manif d’Art 7 (Québec, CA, 2014) et la galerie FOFA – Encuentro (Montréal, CA, 2014). Le groupe Épopée a également présenté son travail dans de nombreuses universités ainsi qu’au sein de différents collectifs politiques en Europe, aux États-Unis, au Canada et au Québec.

©Épopée, Sheri Pranteau, Undisappeared [Sheri Pranteau, révélée], 2017

Épopée
Sheri Pranteau, révélée

Exposition

6 octobre 2018 - 6 janvier 2019
Musée d'art de Joliette



Vernissage
Samedi 6 octobre, 20148

 

Commissariat : Karine Boulanger

Vidéographe et le Musée d’art de Joliette présentent l’installation vidéo en triptyque du groupe Épopée.

L’installation Sheri Pranteau, Undisappeared [Sheri Pranteau, révélée] présente le récit de Sheri Pranteau, une femme d’origine crie et anishinaabe du Manitoba. Accusée d’homicide involontaire et de vol à main armée, elle a reçu une condamnation à perpétuité à Winnipeg en 1999. Aujourd’hui en libération conditionnelle, elle a participé en 2015 à un panel sur les femmes autochtones dans le système carcéral canadien, organisé par l’Université McGill au Moot Court, la réplique d’une cour de justice servant à la formation de futurs avocats. L’installation redonne la parole à Sheri Pranteau tout en soulignant la structure de pouvoir qui dicte le regard, inscrite dans l’architecture de la salle.

Installation
Cette installation vidéo sur écrans multiples est une reconstitution de cette expérience de la « Moot Court » où le regard est recentré sur la personne de Sheri Pranteau, tout en exposant la situation de pouvoir inscrite dans l’architecture même de l’amphithéâtre. Sheri est filmée en gros plan pour rendre toute sa puissance à sa parole souveraine. Les gradins sont vides, et cette absence de spectateurs retire au lieu son pouvoir de tribunal.

Le Groupe Épopée souhaite que les personnes qui verront l’installation puissent constater comment les pouvoirs en place dirigent et orientent notre regard, particulièrement en ce qui concerne les femmes autochtones. L’histoire de la représentation des personnes autochtones est passée de l’invisibilité au spectacle de la souffrance. Nous espérons que notre projet contribuera à exposer (et défaire) un procédé qui, sous le couvert de bonnes intentions, reconduit des dispositifs coloniaux.

 

Biographie
Épopée
est un groupe d’action en cinéma qui réalise ses projets de manière autonome. Le groupe Épopée a produit depuis 2005 plusieurs films en collaboration avec des travailleurs du sexe et des usagers de drogues du Quadrilatère à Montréal, puis avec des militants et des étudiants impliqués dans la grève étudiante de 2012 au Québec. Les films du groupe Épopée ont été présentés dans différents lieux et contextes, notamment, la galerie Dazibao (Montréal, CA, 2012), le Festival du nouveau cinéma (Montréal, CA, 2012), le festival de documentaires Visions du réel (Nyon, CH, 2013), Interference Archive (New York, US, 2013), la Manif d’Art 7 (Québec, CA, 2014) et la galerie FOFA – Encuentro (Montréal, CA, 2014). Le groupe Épopée a également présenté son travail dans de nombreuses universités ainsi qu’au sein de différents collectifs politiques en Europe, aux États-Unis, au Canada et au Québec.

©Épopée, Sheri Pranteau, Undisappeared [Sheri Pranteau, révélée], 2017

Épopée
Sheri Pranteau, révélée

Exposition

6 octobre 2018 - 6 janvier 2019
Musée d'art de Joliette



Vernissage
Samedi 6 octobre, 20148

 

Commissariat : Karine Boulanger

Vidéographe et le Musée d’art de Joliette présentent l’installation vidéo en triptyque du groupe Épopée.

L’installation Sheri Pranteau, Undisappeared [Sheri Pranteau, révélée] présente le récit de Sheri Pranteau, une femme d’origine crie et anishinaabe du Manitoba. Accusée d’homicide involontaire et de vol à main armée, elle a reçu une condamnation à perpétuité à Winnipeg en 1999. Aujourd’hui en libération conditionnelle, elle a participé en 2015 à un panel sur les femmes autochtones dans le système carcéral canadien, organisé par l’Université McGill au Moot Court, la réplique d’une cour de justice servant à la formation de futurs avocats. L’installation redonne la parole à Sheri Pranteau tout en soulignant la structure de pouvoir qui dicte le regard, inscrite dans l’architecture de la salle.

Installation
Cette installation vidéo sur écrans multiples est une reconstitution de cette expérience de la « Moot Court » où le regard est recentré sur la personne de Sheri Pranteau, tout en exposant la situation de pouvoir inscrite dans l’architecture même de l’amphithéâtre. Sheri est filmée en gros plan pour rendre toute sa puissance à sa parole souveraine. Les gradins sont vides, et cette absence de spectateurs retire au lieu son pouvoir de tribunal.

Le Groupe Épopée souhaite que les personnes qui verront l’installation puissent constater comment les pouvoirs en place dirigent et orientent notre regard, particulièrement en ce qui concerne les femmes autochtones. L’histoire de la représentation des personnes autochtones est passée de l’invisibilité au spectacle de la souffrance. Nous espérons que notre projet contribuera à exposer (et défaire) un procédé qui, sous le couvert de bonnes intentions, reconduit des dispositifs coloniaux.

 

Biographie
Épopée
est un groupe d’action en cinéma qui réalise ses projets de manière autonome. Le groupe Épopée a produit depuis 2005 plusieurs films en collaboration avec des travailleurs du sexe et des usagers de drogues du Quadrilatère à Montréal, puis avec des militants et des étudiants impliqués dans la grève étudiante de 2012 au Québec. Les films du groupe Épopée ont été présentés dans différents lieux et contextes, notamment, la galerie Dazibao (Montréal, CA, 2012), le Festival du nouveau cinéma (Montréal, CA, 2012), le festival de documentaires Visions du réel (Nyon, CH, 2013), Interference Archive (New York, US, 2013), la Manif d’Art 7 (Québec, CA, 2014) et la galerie FOFA – Encuentro (Montréal, CA, 2014). Le groupe Épopée a également présenté son travail dans de nombreuses universités ainsi qu’au sein de différents collectifs politiques en Europe, aux États-Unis, au Canada et au Québec.