Barres représentant une icône de menu
Loupe représentant une icône de recherche
Lettre x représentant une icône de fermeture

© Damian Siqueiros, 2019

Cai Glover
Je parle

Résidence pour artiste sourd.e

Septembre 2019 – mars 2020



Présentation à :
. Dazibao (Montréal), soirée dv_vd, le mercredi 14 mai 2020

Vidéographe est heureux d’accueillir en résidence de recherche et de création le danseur et chorégraphe Cai Glover. Avec cette vidéo-danse, cet artiste canadien explore la poésie signée à travers la lentille de la chorégraphie afin d’en révéler l’expressivité. Glover souhaite ainsi attirer l’attention sur la manière dont, à travers gestes et mouvements, la main qui signe peut transmettre des idées poétiques dans un langage clair, évocateur et émotionnel ne nécessitant souvent aucune traduction pour être comprise.

Avec ce projet, Glover s’intéresse à la manière dont on fait l’expérience de l’authenticité dans notre relation à l’autre. Sa recherche sur la communicabilité de la langue signée repose sur la tension qui existe entre le fait d’expérimenter ses propres états mentaux et le besoin que nous avons du contact avec l’autre pour parvenir à nous constituer comme individu. Le vide de l’espace chorégraphique, sans formes, que propose d’explorer Glover, fait ainsi écho à une société qui ne reconnaît pas les frontières spécifiques à chaque individu. Dépourvu de frontières délimitées, il devient impossible pour l’individu de prendre conscience de ses affects. C’est donc par l’entremise de tensions relationnelles entre deux individus qui sont attirés l’un vers l’autre qu’émergent les affects de chacun dans leur besoin inhérent de reconnaissance face à autrui.

L’artiste collaborera avec le photographe et cinéaste Damian Siqueiros à la réalisation de cette vidéo-danse. Il travaillera également avec des interprètes en langues des signes plutôt qu’avec des danseurs professionnels. Cette approche vise à assurer la clarté du mot signé et donc l’intégrité de sa poétique.

 

 

Logo DAZIBAO
Logo dv-vd
Logo CAM

© Damian Siqueiros, 2019

Cai Glover
Je parle

Résidence pour artiste sourd.e

Septembre 2019 – mars 2020



Présentation à :
. Dazibao (Montréal), soirée dv_vd, le mercredi 14 mai 2020

Vidéographe est heureux d’accueillir en résidence de recherche et de création le danseur et chorégraphe Cai Glover. Avec cette vidéo-danse, cet artiste canadien explore la poésie signée à travers la lentille de la chorégraphie afin d’en révéler l’expressivité. Glover souhaite ainsi attirer l’attention sur la manière dont, à travers gestes et mouvements, la main qui signe peut transmettre des idées poétiques dans un langage clair, évocateur et émotionnel ne nécessitant souvent aucune traduction pour être comprise.

Avec ce projet, Glover s’intéresse à la manière dont on fait l’expérience de l’authenticité dans notre relation à l’autre. Sa recherche sur la communicabilité de la langue signée repose sur la tension qui existe entre le fait d’expérimenter ses propres états mentaux et le besoin que nous avons du contact avec l’autre pour parvenir à nous constituer comme individu. Le vide de l’espace chorégraphique, sans formes, que propose d’explorer Glover, fait ainsi écho à une société qui ne reconnaît pas les frontières spécifiques à chaque individu. Dépourvu de frontières délimitées, il devient impossible pour l’individu de prendre conscience de ses affects. C’est donc par l’entremise de tensions relationnelles entre deux individus qui sont attirés l’un vers l’autre qu’émergent les affects de chacun dans leur besoin inhérent de reconnaissance face à autrui.

L’artiste collaborera avec le photographe et cinéaste Damian Siqueiros à la réalisation de cette vidéo-danse. Il travaillera également avec des interprètes en langues des signes plutôt qu’avec des danseurs professionnels. Cette approche vise à assurer la clarté du mot signé et donc l’intégrité de sa poétique.

 

 

Logo DAZIBAO
Logo dv-vd
Logo CAM

© Damian Siqueiros, 2019

Cai Glover
Je parle

Résidence pour artiste sourd.e

Septembre 2019 – mars 2020



Présentation à :
. Dazibao (Montréal), soirée dv_vd, le mercredi 14 mai 2020

Vidéographe est heureux d’accueillir en résidence de recherche et de création le danseur et chorégraphe Cai Glover. Avec cette vidéo-danse, cet artiste canadien explore la poésie signée à travers la lentille de la chorégraphie afin d’en révéler l’expressivité. Glover souhaite ainsi attirer l’attention sur la manière dont, à travers gestes et mouvements, la main qui signe peut transmettre des idées poétiques dans un langage clair, évocateur et émotionnel ne nécessitant souvent aucune traduction pour être comprise.

Avec ce projet, Glover s’intéresse à la manière dont on fait l’expérience de l’authenticité dans notre relation à l’autre. Sa recherche sur la communicabilité de la langue signée repose sur la tension qui existe entre le fait d’expérimenter ses propres états mentaux et le besoin que nous avons du contact avec l’autre pour parvenir à nous constituer comme individu. Le vide de l’espace chorégraphique, sans formes, que propose d’explorer Glover, fait ainsi écho à une société qui ne reconnaît pas les frontières spécifiques à chaque individu. Dépourvu de frontières délimitées, il devient impossible pour l’individu de prendre conscience de ses affects. C’est donc par l’entremise de tensions relationnelles entre deux individus qui sont attirés l’un vers l’autre qu’émergent les affects de chacun dans leur besoin inhérent de reconnaissance face à autrui.

L’artiste collaborera avec le photographe et cinéaste Damian Siqueiros à la réalisation de cette vidéo-danse. Il travaillera également avec des interprètes en langues des signes plutôt qu’avec des danseurs professionnels. Cette approche vise à assurer la clarté du mot signé et donc l’intégrité de sa poétique.

 

 

Logo DAZIBAO
Logo dv-vd
Logo CAM