Barres représentant une icône de menu
Loupe représentant une icône de recherche
Lettre x représentant une icône de fermeture

© Zack Khalil and Adam Shingwak Khalil in collaboration with Jackson Polys,
The Violence of a Civilization Without Secrets, 2017

Clint Enns et Jenny Western
Words Before All Else: Oral Histories in the Digital Age

Projection

Mercredi 27 septembre 2018
19 h à Dazibao



Vidéographe et Dazibao réitèrent pour une seconde année leur collaboration et les soirées dv_vd et sont heureux de présenter le programme vidéo commissarié par
Clint Enns et Jenny Western

Words Before All Else: Oral History in the Digital Age
Que se passe-t-il quand les récits traditionnels sont visualisés numériquement? Qu’est-ce qui se perd dans une société qui ne reconnaît pas certains types d’histoires? Comment les technologies numériques ont-elles transformé les formes narratives traditionnelles? Les œuvres de ce programme exploitent des formes expérimentales apparentées à l’animation par ordinateur pour approfondir ces questions.

Programme
Skawennati, Words Before All Else, Part 1, 1 min, 2017
L’avatar de Skawennati, xox, récite en français, en anglais et en kanien’kéha la première section du Ohen:ton Karihwatehkwen, soit le « discours de l’action de grâce », traditionnellement prononcé au début et à la fin de tout rassemblement Haudenosaunee.

Mary Kunuk, Unikausiq (Histoires), 6 min, 1996
* En français et en inuktitut, présenté pour la première fois avec des sous-titres anglais.
« Ces histoires et ces chansons me rappellent mon enfance et les histoires que ma mère me racontait. Les enregistrer en vidéo est pour moi une façon de les préserver. » – Mary Kunuk

Skawennati, She Falls For Ages, 21 min, 2016
Cette interprétation du récit fondateur Haudenosaunee sous forme de science-fiction imagine le Monde céleste comme un espace futuriste et utopique, et la Femme céleste, comme une astronaute courageuse et une bâtisseuse du monde. L’histoire commence dans un monde ancien, extraterrestre, dont la culture est centrée sur la vénération et la protection du magnifique Arbre céleste, source d’énergie. Le personnage central du récit, Otsitsakaion, est télépathe. Lorsqu’elle apprend que son monde est en train de mourir, elle sait ce qui doit être fait : elle doit devenir la semence du nouveau monde.

Trevino L. Brings Plenty, Shedding Skins, 3 min 30 s, 2008
« La meilleure bande-annonce de livre qui soit. » – Monica Storss

Elizabeth LaPensée, Native Representations in Video Games, 8 min, 2011
Ce court métrage fait un bref survol des représentations de peuples autochtones (indigènes, Amérindiens, Indiens d’Amérique, Premières Nations, aborigènes) dans les jeux numériques.

Zacharias Kunuk, Tungijuq (Ce que nous mangeons), 7 min 30 s, 2009
Une méditation sur la chasse au phoque et sa signification dans le mode de vie traditionnel inuit qui pousse à réflexion. Tungijuq est une expression cinématique et musicale de la place organique et indiscutable qu’occupe la chasse dans la culture inuit, portée par l’interprétation et la musique de Tanya Tagaq.

Doug Smarch Jr., Ignition, 3 min, 2009
Ce court film d’animation évoque une expérience de conduite en solo sur une route rurale non éclairée le soir. Seuls les phares de la voiture percent la noirceur, créant des ombres dansantes qui obscurcissent ce qui se cache au-delà de la route. Ce film est présenté grâce à la générosité du programme Wide Awake de l’Office national du film.

Zack Khalil et Adam Shingwak Khalil en collaboration avec Jackson Polys,
The Violence of a Civilization Without Secrets, 10 min, 2017
Une enquête sur la décision judiciaire récente qui a scellé le sort des restes d’un homme préhistorique paléoaméricain trouvé à Kennewick, dans l’État de Washington, en 1996. Le film se veut une réflexion sur la souveraineté des peuples indigènes, la violence perpétuelle des archives muséales et la justice post mortem.

 

Biographies
Clint Enns est un artiste vidéo et un réalisateur résidant à Toronto en Ontario. Son œuvre est principalement constituée d’images animées créées à partir de technologies désuètes. Son travail a été présenté au Canada et à l’international dans divers festivals et autres lieux alternatifs de diffusion. Il détient une maîtrise en mathématique de l’Université du Manitoba, et a récemment obtenu une maîtrise en cinéma et médias de l’Université York où il poursuit actuellement un doctorat. Ses écrits et ses entretiens ont été publiés dans Leonardo, Millennium Film Journal, Incite! Journal of Experimental Media et Spectacular Optical. vimeo.com/clintenns

Jenny Western est une commissaire d’exposition et programmatrice indépendante basée à Winnipeg. Elle est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts (MFA) en histoire de l’art et en commissariat d’exposition de l’Université York à Toronto, et d’un baccalauréat en histoire et en histoire de l’art de l’Université de Winnipeg. En 2009-2010, Mme Western était conservatrice en art aborigène pour le Plug In Institute of Contemporary Art et l’Urban Shaman Contemporary Aboriginal Art Gallery. Elle est actuellement coordonnatrice des collections à l’Université du Manitoba. Certaines de ses expositions récentes incluent les projets de co-commissariat Hovercraft, à la Art Gallery of Southwestern Manitoba, à Brandon; The Ephemerals: Trending, à la Gallery 1C03 à Winnipeg; et Close Encounters: The Next 500 Years, au Plug In Institute of Contemporary Art.

 

Le programme a été initialement créé et présenté au Vector Festival 2018 et InterAccess.
Les commissaires les remercient pour leur soutien.

Logo DAZIBAO
Logo dv-vd

© Zack Khalil and Adam Shingwak Khalil in collaboration with Jackson Polys,
The Violence of a Civilization Without Secrets, 2017

Clint Enns et Jenny Western
Words Before All Else: Oral Histories in the Digital Age

Projection

Mercredi 27 septembre 2018
19 h à Dazibao



Vidéographe et Dazibao réitèrent pour une seconde année leur collaboration et les soirées dv_vd et sont heureux de présenter le programme vidéo commissarié par
Clint Enns et Jenny Western

Words Before All Else: Oral History in the Digital Age
Que se passe-t-il quand les récits traditionnels sont visualisés numériquement? Qu’est-ce qui se perd dans une société qui ne reconnaît pas certains types d’histoires? Comment les technologies numériques ont-elles transformé les formes narratives traditionnelles? Les œuvres de ce programme exploitent des formes expérimentales apparentées à l’animation par ordinateur pour approfondir ces questions.

Programme
Skawennati, Words Before All Else, Part 1, 1 min, 2017
L’avatar de Skawennati, xox, récite en français, en anglais et en kanien’kéha la première section du Ohen:ton Karihwatehkwen, soit le « discours de l’action de grâce », traditionnellement prononcé au début et à la fin de tout rassemblement Haudenosaunee.

Mary Kunuk, Unikausiq (Histoires), 6 min, 1996
* En français et en inuktitut, présenté pour la première fois avec des sous-titres anglais.
« Ces histoires et ces chansons me rappellent mon enfance et les histoires que ma mère me racontait. Les enregistrer en vidéo est pour moi une façon de les préserver. » – Mary Kunuk

Skawennati, She Falls For Ages, 21 min, 2016
Cette interprétation du récit fondateur Haudenosaunee sous forme de science-fiction imagine le Monde céleste comme un espace futuriste et utopique, et la Femme céleste, comme une astronaute courageuse et une bâtisseuse du monde. L’histoire commence dans un monde ancien, extraterrestre, dont la culture est centrée sur la vénération et la protection du magnifique Arbre céleste, source d’énergie. Le personnage central du récit, Otsitsakaion, est télépathe. Lorsqu’elle apprend que son monde est en train de mourir, elle sait ce qui doit être fait : elle doit devenir la semence du nouveau monde.

Trevino L. Brings Plenty, Shedding Skins, 3 min 30 s, 2008
« La meilleure bande-annonce de livre qui soit. » – Monica Storss

Elizabeth LaPensée, Native Representations in Video Games, 8 min, 2011
Ce court métrage fait un bref survol des représentations de peuples autochtones (indigènes, Amérindiens, Indiens d’Amérique, Premières Nations, aborigènes) dans les jeux numériques.

Zacharias Kunuk, Tungijuq (Ce que nous mangeons), 7 min 30 s, 2009
Une méditation sur la chasse au phoque et sa signification dans le mode de vie traditionnel inuit qui pousse à réflexion. Tungijuq est une expression cinématique et musicale de la place organique et indiscutable qu’occupe la chasse dans la culture inuit, portée par l’interprétation et la musique de Tanya Tagaq.

Doug Smarch Jr., Ignition, 3 min, 2009
Ce court film d’animation évoque une expérience de conduite en solo sur une route rurale non éclairée le soir. Seuls les phares de la voiture percent la noirceur, créant des ombres dansantes qui obscurcissent ce qui se cache au-delà de la route. Ce film est présenté grâce à la générosité du programme Wide Awake de l’Office national du film.

Zack Khalil et Adam Shingwak Khalil en collaboration avec Jackson Polys,
The Violence of a Civilization Without Secrets, 10 min, 2017
Une enquête sur la décision judiciaire récente qui a scellé le sort des restes d’un homme préhistorique paléoaméricain trouvé à Kennewick, dans l’État de Washington, en 1996. Le film se veut une réflexion sur la souveraineté des peuples indigènes, la violence perpétuelle des archives muséales et la justice post mortem.

 

Biographies
Clint Enns est un artiste vidéo et un réalisateur résidant à Toronto en Ontario. Son œuvre est principalement constituée d’images animées créées à partir de technologies désuètes. Son travail a été présenté au Canada et à l’international dans divers festivals et autres lieux alternatifs de diffusion. Il détient une maîtrise en mathématique de l’Université du Manitoba, et a récemment obtenu une maîtrise en cinéma et médias de l’Université York où il poursuit actuellement un doctorat. Ses écrits et ses entretiens ont été publiés dans Leonardo, Millennium Film Journal, Incite! Journal of Experimental Media et Spectacular Optical. vimeo.com/clintenns

Jenny Western est une commissaire d’exposition et programmatrice indépendante basée à Winnipeg. Elle est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts (MFA) en histoire de l’art et en commissariat d’exposition de l’Université York à Toronto, et d’un baccalauréat en histoire et en histoire de l’art de l’Université de Winnipeg. En 2009-2010, Mme Western était conservatrice en art aborigène pour le Plug In Institute of Contemporary Art et l’Urban Shaman Contemporary Aboriginal Art Gallery. Elle est actuellement coordonnatrice des collections à l’Université du Manitoba. Certaines de ses expositions récentes incluent les projets de co-commissariat Hovercraft, à la Art Gallery of Southwestern Manitoba, à Brandon; The Ephemerals: Trending, à la Gallery 1C03 à Winnipeg; et Close Encounters: The Next 500 Years, au Plug In Institute of Contemporary Art.

 

Le programme a été initialement créé et présenté au Vector Festival 2018 et InterAccess.
Les commissaires les remercient pour leur soutien.

Logo DAZIBAO
Logo dv-vd

© Zack Khalil and Adam Shingwak Khalil in collaboration with Jackson Polys,
The Violence of a Civilization Without Secrets, 2017

Clint Enns et Jenny Western
Words Before All Else: Oral Histories in the Digital Age

Projection

Mercredi 27 septembre 2018
19 h à Dazibao



Vidéographe et Dazibao réitèrent pour une seconde année leur collaboration et les soirées dv_vd et sont heureux de présenter le programme vidéo commissarié par
Clint Enns et Jenny Western

Words Before All Else: Oral History in the Digital Age
Que se passe-t-il quand les récits traditionnels sont visualisés numériquement? Qu’est-ce qui se perd dans une société qui ne reconnaît pas certains types d’histoires? Comment les technologies numériques ont-elles transformé les formes narratives traditionnelles? Les œuvres de ce programme exploitent des formes expérimentales apparentées à l’animation par ordinateur pour approfondir ces questions.

Programme
Skawennati, Words Before All Else, Part 1, 1 min, 2017
L’avatar de Skawennati, xox, récite en français, en anglais et en kanien’kéha la première section du Ohen:ton Karihwatehkwen, soit le « discours de l’action de grâce », traditionnellement prononcé au début et à la fin de tout rassemblement Haudenosaunee.

Mary Kunuk, Unikausiq (Histoires), 6 min, 1996
* En français et en inuktitut, présenté pour la première fois avec des sous-titres anglais.
« Ces histoires et ces chansons me rappellent mon enfance et les histoires que ma mère me racontait. Les enregistrer en vidéo est pour moi une façon de les préserver. » – Mary Kunuk

Skawennati, She Falls For Ages, 21 min, 2016
Cette interprétation du récit fondateur Haudenosaunee sous forme de science-fiction imagine le Monde céleste comme un espace futuriste et utopique, et la Femme céleste, comme une astronaute courageuse et une bâtisseuse du monde. L’histoire commence dans un monde ancien, extraterrestre, dont la culture est centrée sur la vénération et la protection du magnifique Arbre céleste, source d’énergie. Le personnage central du récit, Otsitsakaion, est télépathe. Lorsqu’elle apprend que son monde est en train de mourir, elle sait ce qui doit être fait : elle doit devenir la semence du nouveau monde.

Trevino L. Brings Plenty, Shedding Skins, 3 min 30 s, 2008
« La meilleure bande-annonce de livre qui soit. » – Monica Storss

Elizabeth LaPensée, Native Representations in Video Games, 8 min, 2011
Ce court métrage fait un bref survol des représentations de peuples autochtones (indigènes, Amérindiens, Indiens d’Amérique, Premières Nations, aborigènes) dans les jeux numériques.

Zacharias Kunuk, Tungijuq (Ce que nous mangeons), 7 min 30 s, 2009
Une méditation sur la chasse au phoque et sa signification dans le mode de vie traditionnel inuit qui pousse à réflexion. Tungijuq est une expression cinématique et musicale de la place organique et indiscutable qu’occupe la chasse dans la culture inuit, portée par l’interprétation et la musique de Tanya Tagaq.

Doug Smarch Jr., Ignition, 3 min, 2009
Ce court film d’animation évoque une expérience de conduite en solo sur une route rurale non éclairée le soir. Seuls les phares de la voiture percent la noirceur, créant des ombres dansantes qui obscurcissent ce qui se cache au-delà de la route. Ce film est présenté grâce à la générosité du programme Wide Awake de l’Office national du film.

Zack Khalil et Adam Shingwak Khalil en collaboration avec Jackson Polys,
The Violence of a Civilization Without Secrets, 10 min, 2017
Une enquête sur la décision judiciaire récente qui a scellé le sort des restes d’un homme préhistorique paléoaméricain trouvé à Kennewick, dans l’État de Washington, en 1996. Le film se veut une réflexion sur la souveraineté des peuples indigènes, la violence perpétuelle des archives muséales et la justice post mortem.

 

Biographies
Clint Enns est un artiste vidéo et un réalisateur résidant à Toronto en Ontario. Son œuvre est principalement constituée d’images animées créées à partir de technologies désuètes. Son travail a été présenté au Canada et à l’international dans divers festivals et autres lieux alternatifs de diffusion. Il détient une maîtrise en mathématique de l’Université du Manitoba, et a récemment obtenu une maîtrise en cinéma et médias de l’Université York où il poursuit actuellement un doctorat. Ses écrits et ses entretiens ont été publiés dans Leonardo, Millennium Film Journal, Incite! Journal of Experimental Media et Spectacular Optical. vimeo.com/clintenns

Jenny Western est une commissaire d’exposition et programmatrice indépendante basée à Winnipeg. Elle est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts (MFA) en histoire de l’art et en commissariat d’exposition de l’Université York à Toronto, et d’un baccalauréat en histoire et en histoire de l’art de l’Université de Winnipeg. En 2009-2010, Mme Western était conservatrice en art aborigène pour le Plug In Institute of Contemporary Art et l’Urban Shaman Contemporary Aboriginal Art Gallery. Elle est actuellement coordonnatrice des collections à l’Université du Manitoba. Certaines de ses expositions récentes incluent les projets de co-commissariat Hovercraft, à la Art Gallery of Southwestern Manitoba, à Brandon; The Ephemerals: Trending, à la Gallery 1C03 à Winnipeg; et Close Encounters: The Next 500 Years, au Plug In Institute of Contemporary Art.

 

Le programme a été initialement créé et présenté au Vector Festival 2018 et InterAccess.
Les commissaires les remercient pour leur soutien.

Logo DAZIBAO
Logo dv-vd