Barres représentant une icône de menu
Loupe représentant une icône de recherche
Lettre x représentant une icône de fermeture

© Rachel Maclean, Make Me Up, 2018

dv_vd : Rachel Maclean

Projection

23 avril 2020 (sous réserve)
Format de diffusion à préciser

Gratuit



Dans le cadre des soirées dv_vd, Vidéographe et Dazibao sont heureux de présenter le travail de l’artiste écossaise Rachel Maclean. Ce programme propose son long métrage Make Me Up (2018), précédé du court Eyes 2 Me (2015).

Quelque part entre l’esthétique Youtube, Matthew Barney et Dickens, l’artiste écossaise Rachel Maclean explore l’identité féminine, les rôles sociaux, l’influence des médias et l’Angleterre contemporaine sur le mode de la comédie noire. Son esthétique de l’excès se déploie en costumes, maquillages et environnements numériques colorés et délirants qui s’opposent à une lucidité implacable sur les chausses-trappes de nos sociétés de l’image. Performeuse hors paire, elle interprète tous les rôles dans la plupart de ses vidéos.

 

Make Me Up
UK, 2018, 84 min, digital video, VOA

Cette comédie noire jette un regard satirique sur les pressions contradictoires auxquelles sont confrontées les femmes. Elle examine comment la télévision et les médias sociaux peuvent être des espaces amusants et expressifs pour explorer leur identité, tout en étant des prisons dorées qui encouragent les femmes à se conformer à des idéaux stricts de beauté.

À son réveil, Siri se trouve prise au piège dans une maison de rêve brutaliste aux couleurs bonbon. Malgré son décor mignon, l’endroit est loin d’être bienveillant. Elle et ses codétenues sont encouragées à compétitionner pour leur survie sous l’observation continue de caméras de surveillance.

Le groupe est mené par une diva autoritaire qui parle avec la voix de Kenneth Clark dans la série Civilization qui jouait à la BBC dans les années 1960. Alors que cette femme force les détenues à s’affronter dans une série de tâches dégradantes, Siri, aidée par Alexa, commence à renverser les règles et révèle bientôt la sinistre vérité qui sous-tend ce monde. 

► Bande annonce [+] 

► Entrevue de Rachel Maclean [+]

 

Eyes 2 Me
UK, 2015, 3 min., digital video, VOA

Eyes To Me suit une protagoniste-poupée nommée Sophie évoluant dans un jardin enchanté habité par une race de cyclopes câlins connus sous le nom d’Eeblebops. La vidéo bascule entre différents formats (une émission de télévision pour enfants, un shooting de mode et une entrevue), pendant que Sophie est interrogée, contrainte et réprimandée par une voix off masculine omniprésente dont le ton passe graduellement de l’affabilité paternelle à une froide désapprobation militante. L’œuvre fut entièrement tournée avec un écran vert. Maclean, qui en est la seule interprète, mime sur du pré-enregistré et déforme ses traits pour créer des personnages étranges et caricaturaux évoluant dans un monde numérique sursaturé.

Commande de Film London pour Channel 4 Random Acts

 

Biographie de l’artiste
Rachel Maclean, née à Édimbourg en 1987, est une artiste multimédia. À travers l’utilisation de films et de photographies, elle crée des personnages farfelus mis en scène dans des univers fantastiques afin de construire une critique colorée de notre société. Arborant costumes et maquillages flamboyants, Rachel Maclean joue presque tous les rôles dans ses films. Elle utilise la technologie numérique pour bâtir ses univers et emprunte des extraits audios tirés de la télévision et du cinéma pour élaborer ses récits avec un touche d’humour. Rachel Maclean a réalisé plusieurs expositions individuelles à Londres, Édimbourg, Nottingham et ailleurs dans le monde comme en Russie et en Allemagne. En 2013, elle reçue le Margaret Tait Award pour sa contribution au Glasgow Film Festival et fut présélectionnée pour le Film London Jarman Award. Rachel Maclean fut également sélectionnée pour représenter l’Écosse pour la 57th International Art Exhibition de la Biennale de Venice en 2017. rachelmaclean.com

 

 

© Rachel Maclean, Make Me Up, 2018

dv_vd : Rachel Maclean

Projection

23 avril 2020 (sous réserve)
Format de diffusion à préciser

Gratuit



Dans le cadre des soirées dv_vd, Vidéographe et Dazibao sont heureux de présenter le travail de l’artiste écossaise Rachel Maclean. Ce programme propose son long métrage Make Me Up (2018), précédé du court Eyes 2 Me (2015).

Quelque part entre l’esthétique Youtube, Matthew Barney et Dickens, l’artiste écossaise Rachel Maclean explore l’identité féminine, les rôles sociaux, l’influence des médias et l’Angleterre contemporaine sur le mode de la comédie noire. Son esthétique de l’excès se déploie en costumes, maquillages et environnements numériques colorés et délirants qui s’opposent à une lucidité implacable sur les chausses-trappes de nos sociétés de l’image. Performeuse hors paire, elle interprète tous les rôles dans la plupart de ses vidéos.

 

Make Me Up
UK, 2018, 84 min, digital video, VOA

Cette comédie noire jette un regard satirique sur les pressions contradictoires auxquelles sont confrontées les femmes. Elle examine comment la télévision et les médias sociaux peuvent être des espaces amusants et expressifs pour explorer leur identité, tout en étant des prisons dorées qui encouragent les femmes à se conformer à des idéaux stricts de beauté.

À son réveil, Siri se trouve prise au piège dans une maison de rêve brutaliste aux couleurs bonbon. Malgré son décor mignon, l’endroit est loin d’être bienveillant. Elle et ses codétenues sont encouragées à compétitionner pour leur survie sous l’observation continue de caméras de surveillance.

Le groupe est mené par une diva autoritaire qui parle avec la voix de Kenneth Clark dans la série Civilization qui jouait à la BBC dans les années 1960. Alors que cette femme force les détenues à s’affronter dans une série de tâches dégradantes, Siri, aidée par Alexa, commence à renverser les règles et révèle bientôt la sinistre vérité qui sous-tend ce monde. 

► Bande annonce [+] 

► Entrevue de Rachel Maclean [+]

 

Eyes 2 Me
UK, 2015, 3 min., digital video, VOA

Eyes To Me suit une protagoniste-poupée nommée Sophie évoluant dans un jardin enchanté habité par une race de cyclopes câlins connus sous le nom d’Eeblebops. La vidéo bascule entre différents formats (une émission de télévision pour enfants, un shooting de mode et une entrevue), pendant que Sophie est interrogée, contrainte et réprimandée par une voix off masculine omniprésente dont le ton passe graduellement de l’affabilité paternelle à une froide désapprobation militante. L’œuvre fut entièrement tournée avec un écran vert. Maclean, qui en est la seule interprète, mime sur du pré-enregistré et déforme ses traits pour créer des personnages étranges et caricaturaux évoluant dans un monde numérique sursaturé.

Commande de Film London pour Channel 4 Random Acts

 

Biographie de l’artiste
Rachel Maclean, née à Édimbourg en 1987, est une artiste multimédia. À travers l’utilisation de films et de photographies, elle crée des personnages farfelus mis en scène dans des univers fantastiques afin de construire une critique colorée de notre société. Arborant costumes et maquillages flamboyants, Rachel Maclean joue presque tous les rôles dans ses films. Elle utilise la technologie numérique pour bâtir ses univers et emprunte des extraits audios tirés de la télévision et du cinéma pour élaborer ses récits avec un touche d’humour. Rachel Maclean a réalisé plusieurs expositions individuelles à Londres, Édimbourg, Nottingham et ailleurs dans le monde comme en Russie et en Allemagne. En 2013, elle reçue le Margaret Tait Award pour sa contribution au Glasgow Film Festival et fut présélectionnée pour le Film London Jarman Award. Rachel Maclean fut également sélectionnée pour représenter l’Écosse pour la 57th International Art Exhibition de la Biennale de Venice en 2017. rachelmaclean.com

 

 

© Rachel Maclean, Make Me Up, 2018

dv_vd : Rachel Maclean

Projection

23 avril 2020 (sous réserve)
Format de diffusion à préciser

Gratuit



Dans le cadre des soirées dv_vd, Vidéographe et Dazibao sont heureux de présenter le travail de l’artiste écossaise Rachel Maclean. Ce programme propose son long métrage Make Me Up (2018), précédé du court Eyes 2 Me (2015).

Quelque part entre l’esthétique Youtube, Matthew Barney et Dickens, l’artiste écossaise Rachel Maclean explore l’identité féminine, les rôles sociaux, l’influence des médias et l’Angleterre contemporaine sur le mode de la comédie noire. Son esthétique de l’excès se déploie en costumes, maquillages et environnements numériques colorés et délirants qui s’opposent à une lucidité implacable sur les chausses-trappes de nos sociétés de l’image. Performeuse hors paire, elle interprète tous les rôles dans la plupart de ses vidéos.

 

Make Me Up
UK, 2018, 84 min, digital video, VOA

Cette comédie noire jette un regard satirique sur les pressions contradictoires auxquelles sont confrontées les femmes. Elle examine comment la télévision et les médias sociaux peuvent être des espaces amusants et expressifs pour explorer leur identité, tout en étant des prisons dorées qui encouragent les femmes à se conformer à des idéaux stricts de beauté.

À son réveil, Siri se trouve prise au piège dans une maison de rêve brutaliste aux couleurs bonbon. Malgré son décor mignon, l’endroit est loin d’être bienveillant. Elle et ses codétenues sont encouragées à compétitionner pour leur survie sous l’observation continue de caméras de surveillance.

Le groupe est mené par une diva autoritaire qui parle avec la voix de Kenneth Clark dans la série Civilization qui jouait à la BBC dans les années 1960. Alors que cette femme force les détenues à s’affronter dans une série de tâches dégradantes, Siri, aidée par Alexa, commence à renverser les règles et révèle bientôt la sinistre vérité qui sous-tend ce monde. 

► Bande annonce [+] 

► Entrevue de Rachel Maclean [+]

 

Eyes 2 Me
UK, 2015, 3 min., digital video, VOA

Eyes To Me suit une protagoniste-poupée nommée Sophie évoluant dans un jardin enchanté habité par une race de cyclopes câlins connus sous le nom d’Eeblebops. La vidéo bascule entre différents formats (une émission de télévision pour enfants, un shooting de mode et une entrevue), pendant que Sophie est interrogée, contrainte et réprimandée par une voix off masculine omniprésente dont le ton passe graduellement de l’affabilité paternelle à une froide désapprobation militante. L’œuvre fut entièrement tournée avec un écran vert. Maclean, qui en est la seule interprète, mime sur du pré-enregistré et déforme ses traits pour créer des personnages étranges et caricaturaux évoluant dans un monde numérique sursaturé.

Commande de Film London pour Channel 4 Random Acts

 

Biographie de l’artiste
Rachel Maclean, née à Édimbourg en 1987, est une artiste multimédia. À travers l’utilisation de films et de photographies, elle crée des personnages farfelus mis en scène dans des univers fantastiques afin de construire une critique colorée de notre société. Arborant costumes et maquillages flamboyants, Rachel Maclean joue presque tous les rôles dans ses films. Elle utilise la technologie numérique pour bâtir ses univers et emprunte des extraits audios tirés de la télévision et du cinéma pour élaborer ses récits avec un touche d’humour. Rachel Maclean a réalisé plusieurs expositions individuelles à Londres, Édimbourg, Nottingham et ailleurs dans le monde comme en Russie et en Allemagne. En 2013, elle reçue le Margaret Tait Award pour sa contribution au Glasgow Film Festival et fut présélectionnée pour le Film London Jarman Award. Rachel Maclean fut également sélectionnée pour représenter l’Écosse pour la 57th International Art Exhibition de la Biennale de Venice en 2017. rachelmaclean.com