Barres représentant une icône de menu
Loupe représentant une icône de recherche
Lettre x représentant une icône de fermeture

© Robert Morin, Gus est encore dans l'armée, 1980

Programmation aux RVQC
Les Vidéographes – Premières œuvres
Vidéographe 50 ans : D’hier à aujourd’hui

PROGRAMMATION

28 avril - 8 mai 2021



Les Vidéographes – Premières œuvres

La collection du Vidéographe regorge de premières œuvres d’artistes, d’artisans et de nombreuses personnalités artistiques qui ont eu un parcours signifiant pour différents publics. Retour sur des premières œuvres signées par des artistes du cinéma qui ont fait partie de la relève d’autres décennies.

PROGRAMME

Durée totale : 75 minutes

  • Robert Morin, Gus est encore dans l’armée, Docufiction, 22 min, 1980 
  • Bélanger / Baillargeon, Les Galeries Wilderton, Fiction, 13 min, 1991
  • Rodrigue Jean, La mémoire de l’eau, Fiction, 12 min, 1996
  • Robin Aubert / Daniel Grenier, M comme maudit criss, Art vidéo, 3 min, 1999
  • Ricardo Trogi, OUCH!, Fiction, 8 min, 2000
  • Chloé Leriche, Fragments, ou, Lettre à un Allemand (dont je suis amoureuse en secret), Art vidéo, 8 min, 2003 
  • Anne Émond, Sophie Lavoie, Fiction, 9 min, 2009 

Vidéographe 50 ans : D’hier à aujourd’hui

À travers des extraits d’œuvres et le témoignage de membres de l’équipe, les 50 ans de Vidéographe seront évoqués de ses débuts en 1971 à aujourd’hui…  Un retour sur l’histoire animé par le réalisateur Luc Bourdon en présence de Jean-Pierre Masse (cinéaste et professeur), Pierre Hébert (cinéaste et membre du conseil d’administration), Karine Boulanger (commissaire) et Denis Vaillancourt (coordonnateur de la distribution).

PROGRAMME

  • Vidéographe, Entrée en scène, 1972
  • Vidéographe, L’Éditomètre, 1972
  • Vidéographe, Sélectovision, 1972

Il est question de Sélectovision, un programme vidéo sur demande que les téléspectateurs abonnés pouvaient choisir en téléphonant au Vidéographe, qui s’inscrit dans les premières expériences de câblodiffusion au Québec. 

 

► Animé par Luc Bourdon – Événement diffusé sur la page Facebook de Québec Cinéma.

 

BIOGRAPHIE

Luc Bourdon est l’une des figures majeures de l’art vidéographique au Canada. Depuis plus de 25 ans, il a signé une cinquantaine d’œuvres de genres divers – documentaires, fictions, expérimentations – plusieurs d’entre elles prenant pour sujet les arts et la culture (De la parole aux actes, 2000, La grande bibliothèque, 2005, Classes de maîtres, 2008) tout en faisant une place prépondérante à l’histoire et à la mémoire. Ces notions se retrouvent au cœur du premier long métrage qu’il réalise à l’ONF, La mémoire des anges qui a remporté au Festival du nouveau cinéma de Montréal, en octobre 2008, le Grand Prix Focus-Cinémathèque québécoise remis au meilleur long métrage canadien. Son deuxième long métrage, La part du diable (2017), a remporté le Prix du meilleur moyen ou long métrage documentaire au Festival international du cinéma francophone en Acadie.

© Robert Morin, Gus est encore dans l'armée, 1980

Programmation aux RVQC
Les Vidéographes – Premières œuvres
Vidéographe 50 ans : D’hier à aujourd’hui

PROGRAMMATION

28 avril - 8 mai 2021



Les Vidéographes – Premières œuvres

La collection du Vidéographe regorge de premières œuvres d’artistes, d’artisans et de nombreuses personnalités artistiques qui ont eu un parcours signifiant pour différents publics. Retour sur des premières œuvres signées par des artistes du cinéma qui ont fait partie de la relève d’autres décennies.

PROGRAMME

Durée totale : 75 minutes

  • Robert Morin, Gus est encore dans l’armée, Docufiction, 22 min, 1980 
  • Bélanger / Baillargeon, Les Galeries Wilderton, Fiction, 13 min, 1991
  • Rodrigue Jean, La mémoire de l’eau, Fiction, 12 min, 1996
  • Robin Aubert / Daniel Grenier, M comme maudit criss, Art vidéo, 3 min, 1999
  • Ricardo Trogi, OUCH!, Fiction, 8 min, 2000
  • Chloé Leriche, Fragments, ou, Lettre à un Allemand (dont je suis amoureuse en secret), Art vidéo, 8 min, 2003 
  • Anne Émond, Sophie Lavoie, Fiction, 9 min, 2009 

Vidéographe 50 ans : D’hier à aujourd’hui

À travers des extraits d’œuvres et le témoignage de membres de l’équipe, les 50 ans de Vidéographe seront évoqués de ses débuts en 1971 à aujourd’hui…  Un retour sur l’histoire animé par le réalisateur Luc Bourdon en présence de Jean-Pierre Masse (cinéaste et professeur), Pierre Hébert (cinéaste et membre du conseil d’administration), Karine Boulanger (commissaire) et Denis Vaillancourt (coordonnateur de la distribution).

PROGRAMME

  • Vidéographe, Entrée en scène, 1972
  • Vidéographe, L’Éditomètre, 1972
  • Vidéographe, Sélectovision, 1972

Il est question de Sélectovision, un programme vidéo sur demande que les téléspectateurs abonnés pouvaient choisir en téléphonant au Vidéographe, qui s’inscrit dans les premières expériences de câblodiffusion au Québec. 

 

► Animé par Luc Bourdon – Événement diffusé sur la page Facebook de Québec Cinéma.

 

BIOGRAPHIE

Luc Bourdon est l’une des figures majeures de l’art vidéographique au Canada. Depuis plus de 25 ans, il a signé une cinquantaine d’œuvres de genres divers – documentaires, fictions, expérimentations – plusieurs d’entre elles prenant pour sujet les arts et la culture (De la parole aux actes, 2000, La grande bibliothèque, 2005, Classes de maîtres, 2008) tout en faisant une place prépondérante à l’histoire et à la mémoire. Ces notions se retrouvent au cœur du premier long métrage qu’il réalise à l’ONF, La mémoire des anges qui a remporté au Festival du nouveau cinéma de Montréal, en octobre 2008, le Grand Prix Focus-Cinémathèque québécoise remis au meilleur long métrage canadien. Son deuxième long métrage, La part du diable (2017), a remporté le Prix du meilleur moyen ou long métrage documentaire au Festival international du cinéma francophone en Acadie.

© Robert Morin, Gus est encore dans l'armée, 1980

Programmation aux RVQC
Les Vidéographes – Premières œuvres
Vidéographe 50 ans : D’hier à aujourd’hui

PROGRAMMATION

28 avril - 8 mai 2021



Les Vidéographes – Premières œuvres

La collection du Vidéographe regorge de premières œuvres d’artistes, d’artisans et de nombreuses personnalités artistiques qui ont eu un parcours signifiant pour différents publics. Retour sur des premières œuvres signées par des artistes du cinéma qui ont fait partie de la relève d’autres décennies.

PROGRAMME

Durée totale : 75 minutes

  • Robert Morin, Gus est encore dans l’armée, Docufiction, 22 min, 1980 
  • Bélanger / Baillargeon, Les Galeries Wilderton, Fiction, 13 min, 1991
  • Rodrigue Jean, La mémoire de l’eau, Fiction, 12 min, 1996
  • Robin Aubert / Daniel Grenier, M comme maudit criss, Art vidéo, 3 min, 1999
  • Ricardo Trogi, OUCH!, Fiction, 8 min, 2000
  • Chloé Leriche, Fragments, ou, Lettre à un Allemand (dont je suis amoureuse en secret), Art vidéo, 8 min, 2003 
  • Anne Émond, Sophie Lavoie, Fiction, 9 min, 2009 

Vidéographe 50 ans : D’hier à aujourd’hui

À travers des extraits d’œuvres et le témoignage de membres de l’équipe, les 50 ans de Vidéographe seront évoqués de ses débuts en 1971 à aujourd’hui…  Un retour sur l’histoire animé par le réalisateur Luc Bourdon en présence de Jean-Pierre Masse (cinéaste et professeur), Pierre Hébert (cinéaste et membre du conseil d’administration), Karine Boulanger (commissaire) et Denis Vaillancourt (coordonnateur de la distribution).

PROGRAMME

  • Vidéographe, Entrée en scène, 1972
  • Vidéographe, L’Éditomètre, 1972
  • Vidéographe, Sélectovision, 1972

Il est question de Sélectovision, un programme vidéo sur demande que les téléspectateurs abonnés pouvaient choisir en téléphonant au Vidéographe, qui s’inscrit dans les premières expériences de câblodiffusion au Québec. 

 

► Animé par Luc Bourdon – Événement diffusé sur la page Facebook de Québec Cinéma.

 

BIOGRAPHIE

Luc Bourdon est l’une des figures majeures de l’art vidéographique au Canada. Depuis plus de 25 ans, il a signé une cinquantaine d’œuvres de genres divers – documentaires, fictions, expérimentations – plusieurs d’entre elles prenant pour sujet les arts et la culture (De la parole aux actes, 2000, La grande bibliothèque, 2005, Classes de maîtres, 2008) tout en faisant une place prépondérante à l’histoire et à la mémoire. Ces notions se retrouvent au cœur du premier long métrage qu’il réalise à l’ONF, La mémoire des anges qui a remporté au Festival du nouveau cinéma de Montréal, en octobre 2008, le Grand Prix Focus-Cinémathèque québécoise remis au meilleur long métrage canadien. Son deuxième long métrage, La part du diable (2017), a remporté le Prix du meilleur moyen ou long métrage documentaire au Festival international du cinéma francophone en Acadie.